L'utilisation des salles de visioconférence permet un gain de temps considérable car leur positionnement en réseau permet forcément de trouver une salle à proximité et d'éviter les longs déplacements. Ces salles se connectant facilement avec des salles extérieures aux campus, de nombreux déplacements en France et à l'étranger peuvent être facilement évités. Hormis le gain de temps qu'ils permettent, les campus participent à la protection de l'environnement, car en offrant aux usagers un service pouvant se substituer à un déplacement, ils permettent de réduire l'empreinte écologique de tout un secteur d'activité.

Au regard de l'étendue de la région Bretagne et des 210 kms entre les pôles numériques de Rennes et de Brest, le C@mpus numérique de Bretagne s'est imposé comme la solution afin d'organiser des réunions, formations, événements multi-sites tout en limitant les déplacements.

4 bâtiments certifiés Haute Qualité Environnemental

 

Les bâtiments dans lesquels certaines des 54 salles évoluent, sont eux aussi construits pour être respectueux de l'environnement.

En effet, quatre pôles numériques (deux à Brest, deux à Rennes) dédiés à l'innovation numérique et pédagogique ont été construits en 2015 pour accueillir 21 salles du C@mpus numérique de Bretagne

Ces bâtiments sont labellisés Haute Qualité Environnemental (HQE), niveau exceptionnel.

 

 

 


Etudes des performances énergétiques


Le C@mpus numérique de Bretagne réalise des études afin de démontrer les performances énergétique de sons réseau. Ainsi l'évaluation prend en compte les émissions de carbones générées lors de l'usage du C@mpus numérique de Bretagne en les comparants à celles évitées grâce à son utilisation.

Les hypothèses de calcul validées grâce à un partenariat avec l'ADEME sont les suivantes :

  • Les économies d'émissions de CO2 correspondent aux déplacements évités grâce à la vidéo-conférence
  • Le point de départ du trajet économisé est la salle qui a l'effectif potentiel le plus important

 

L'utilisation du C@mpus numérique de Bretagne a ainsi permis d'économiser l'émission de près de 405,6 T de CO2 au cours de l'année universitaire 2016-2017.      

 
En comparaison, l'économie d'émission de CO2 a été de 287 T en 2015-2016.